vendredi 16 février 2018

Hervé Ryssen. De l'existence des races

Nous publions ci-dessous un article de novembre 2001, qui nous paraît de circonstance. Cela pourra peut être aider certains jeunes prétentieux qui pensent avoir découvert l'eau tiède à réaliser que d'autres sont passés avant eux. Ya plus de respect !
 
Nous lisons dans le luxueux numéro de septembre 2001 du Courrier de l’UNESCO – le mensuel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture – que « les races n’existent pas ». On ne se formalise plus aujourd’hui de ce genre d’assertions, accoutumés que nous sommes à toutes les fantaisies des mondialistes tarés qui pullulent dans les grandes instances internationales. L’UNESCO, sachez-le bien, pauvres ignorants que vous êtes, « combat le racisme par le biais des sciences exactes ». Ce que vous pouvez voir dans la rue, ce que n’importe quel abruti normalement constitué peut remarquer, ce que n’importe quel goy débile peut constater dans le métro ou ailleurs n’a strictement aucune valeur scientifique et ne correspond donc pas à la réalité. Les races n’existent pas, c’est un fait maintenant indiscutable et dûment vérifié.
 
Le Comité international de bioéthique de l’UNESCO est composé de 55 membres, scientifiques, juristes, économistes, démographes, anthropologues, philosophes, nutritionnistes… Vous voyez ce que je veux dire ? Il n’y a là que des gens très intelligents, et celui qui s’aviserait de remettre en cause le travail de toute cette équipe de brillants connards se mettrait immédiatement au ban de la bonne société et des soirées branchées. Ces repus, contrairement à ce que vous pouvez penser, ne sont pas payés à rien foutre : Ils ont élaboré une « Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme" (DUGHDH), adoptée en 1997. Deux décennies après la déclaration de L’UNESCO sur la race et les préjugés raciaux (1978), ce premier texte international sur la bioéthique « invalide définitivement les fondements scientifiques du racisme ». Un sacré coup dans vos gencives, hein ? Débarrassez-vous de vos préjugés racistes C’est très clair.
 
Si vous avez la fâcheuse tendance à faire le rapprochement entre le vol des jantes de votre voiture et le rendez-vous annuel des gitans dans votre village, vous êtes dans l’erreur. Ce n’est scientifiquement pas de ce côté-ci qu’il faut chercher.
 
Vous constatez que les individus « à peaux sombres » sont largement majoritaires à votre caisse d’allocation familiales ? La belle affaire ! Ce sont des pauvres gens à qui les patrons exploiteurs racistes refusent de donner du travail ; votre travail. Ils n’ont donc pas vraiment le choix.
 
Vous vous alarmez de la concurrence des étrangers qui acceptent n’importe quel boulot pour des cacahuètes et de la baisse des salaires qui en résulte ? C’est que vous n’avez rien compris : les patrons vous exploitent, au même titre qu’ils exploitent les immigrés. Vous devez être solidaires des immigrés contre le patronat. Bon, d’accord, c’est vous qui perdez votre boulot ; mais vous gagnez un nouveau camarade de luttes. Et ça, c’est important.
 
Votre voisin du dessus joue du tam-tam à trois heures du mat avant de procéder à une séance de désenvoûtement ? Surtout, n’appelez pas la police, malheureux ! Ce serait faire preuve d’un manque évident d’ouverture à l’autre et vous priverait d’un enrichissement culturel certain en vous brouillant définitivement avec votre nouveau voisin. Quand on a la chance d’avoir une famille congolaise au-dessus de chez soi, on ne passe pas à côté.
 
Vous avez donné votre fille à Mamadou Traoré parce que vous êtes quelqu’un de bien, dénué de préjugés raciaux ? Et votre petit-fils ne réussit pas à l’école ? Ses résultats scolaires sont déplorables ? C’est que les parents ne s’en occupent pas suffisamment. Normalement, un enfant de ce type doit pouvoir être juge, avocat ou commissaire de police, comme dans les films américains. Ne désespérez donc pas ; soyez patients !
 
Vous apercevez en bas de chez vous une bande de petits Lu en train de chouraver votre scooter. Vous pestez contre ces sales [bip] avant de vous précipitez sur la Winchester ? Votre réaction est condamnable. D’une part, ce sont des Français comme les autres ; d’autre part, vous n’avez pas à avoir ce genre de choses chez vous. Pour conclure : vous êtes un mauvais citoyen. Vous devriez faire davantage confiance à la police et à la justice de votre pays.
 
Il est 23 heures 30. Vous êtes dans les couloirs du métro à la station Stalingrad. Soudain, trois individus se jettent sur vous, vous rouent de coups et vous délestent de votre carte bancaire et de votre code secret. Vous pouvez vous relever et vous décidez de porter plainte immédiatement au commissariat : faites bien attention à ce que vous allez dire ! Les races n’existent pas. Donc vos agresseurs étaient : de taille moyenne ; Il y en avait un qui était un peu plus grand. Les cheveux… disons… noirs… adorablement bouclés… frisés, peut-être. Je ne sais plus. Bref : Classé sans suite.
 
Merci l’UNESCO. Ça vous en bouche un coin Il faut vraiment que vous vous mettiez au fond du crâne, chers lecteurs, que « nous descendons tous d’un ancêtre commun, né en Afrique ». Les scientifiques appointés affirment que « dans l’ensemble de notre matériel génétique, 0,012 % seulement des variations relèvent de différences entre les races ». Ouf ! Nous voilà rassurés. 0,012 % sur 100 000 gènes répertoriés, ce n’est vraiment pas grand chose ! Ça nous fait 0,12 pour mille ; 1,2 pour 10.000 ; 12 pour 100.000. Voilà, nous y sommes ! Douze différences entre un Blanc et un Noir. Trois fois rien, en somme. On peut donc affirmer sans se tromper, avec les gars de l’UNESCO, qu’il est impossible de considérer que « certaines populations sont génétiquement plus intelligentes ou plus avancées que d’autres ». Hervé Ryssen

vendredi 9 février 2018

Thomas Ferrier, Boris Le Lay et Pierre Hillard sont sur un bateau

Thomas Ferrier est une personnalité du milieu nationaliste français, qui se singularise d'abord par un paganisme militant récurrent, et donc une hostilité très forte au christianisme et à l'Eglise catholique. Il est favorable à la disparition des nations européennes, qui seraient remplacées par un Etat européen. Accessoirement, il est aussi passablement judéophile. Il pense certains, parmi les intellectuels juifs peuvent être des alliés parmi les plus fidèles, ce qui serait une nouveauté depuis 2500 ans.
 
Il m'a accusé récemment d'avoir menti au sujet de ce montage publié sur Facebook sen septembre 2017 (à vérifier), tout en confirmant que c'était bien lui qui écrivait sous les pseudos de Thomas Stahler et "eurosozalist".
 
 
Nous vous soumettons ici en vrac des propos qu'il a publiés sur internet il y a quelques années. Il n'est pas question ici de correspondance privée. Hervé Ryssen
 
Eurosozialist
Commentaire Nº61 - 24/4/2010 - 18:47 avec votre idée fixe que le remplacement de population a été décidé par les patrons capitalistes
Sauf que c’est le cas…
Theodor Herzl était un homme respectable, fier de sa judaïté, et qui ne cherchait pas à nier aux européens leur européanité. Il n’aurait pas défendu l’allogénisation de l’Europe… et beaucoup de juifs d’Europe seront prêts le jour venu à nous rejoindre dans le combat pour une Europe européenne, un Israël juif, des USA euro-américains.
Pour un Attali, il y a deux Finkielkraut. Pour un Soros, il y a dix Zemmour. Jean Robin défend l’Europe quand Arno Klarsfeld la vend aux allopènes. Il y a les bons juifs comme il y a les bons ar*yens. Et il y a les mauvais des deux côtés.
 
Eurosozialist
Commentaire Nº109 - 24/4/2010 - 19:58Je ne vois aucun mal à ce que Boris fasse l’apologie du national-socialisme.
D’abord parce que cette doctrine est totalement décalée des réalités, obsolète donc, mais aussi criminogène et condamnée par le plus grand nombre en ce sens. Elle est surtout inadmissible aujourd’hui, quand on sait que le nationalisme allemand, par sa slavophobie, est responsable de sa propre perte. On ne sauvera pas l’Europe en défendant une idéologie qui a plus que contribué à sa ruine et à son déclin !
Ensuite, Le Lay n’est pas NS, car il n’est pas nationaliste (puisque pro-allogènes par judéophobie) et il n’est pas non plus socialiste…
Pour moi nationalisme, national-socialisme et fascisme sont les seuls mouvements politiques pouvant assurer la survie d’un pays à long terme.
En fétichisant des termes ultra-diabolisés et diabolisants, tu fais le jeu du Système. Le fascisme a ruiné l’Europe en 1945, le nationalisme en 1914-1918. Merci mais non merci.
Par ailleurs, celui qui n’a pas compris que le fascisme n’avait rien à voir avec la droite radicale (mais au contraire avec la gauche “nationale”) n’a pas compris grand chose au final…
Or les juifs font très souvent l’apologie du multiculturalisme. Et on comprend facilement pourquoi.
Non. Des J, comme plein d’européens qui ne le sont pas et qui le font aussi !
Ton discours est aberrant, grotesque, et discrédite automatiquement son auteur…
 
Eurosozialist
Commentaire Nº133 - 24/4/2010 - 20:21
@ Sheogorath
Un J qui ferait preuve d’antiaryanisme, d’ariophobie, serait certainement censuré de la même façon sur FDS.
La mouvance nationale ? Ca n’existe pas. Rys est un obsédé du complot et un pro-cléricaux…
PS: les J aussi sont blancs et les insulter c’est aussi insulter des blancs
 
Eurosozialist
Commentaire Nº149 - 24/4/2010 - 20:32
@ Fernandes
Non, je combats le nationalisme au nom de l’unicité de la race blanche européenne…
Le socialisme n’est pas le marxisme. Et je suis 100% antimarxiste et antilibéral.
En 1914, le nationalisme a ruiné l’Europe. En 1939, il a permis aux USA de dominer l’Europe. Le nationalisme (de droite) est responsable et coupable. Le nationalisme de gauche, celui de Mazzini, était en revanche pour l’unité de l’Europe !
Pour une ligne antimondialiste et antinationaliste, pour une ligne strictement européaniste, pro-Grande Europe, ouvertement pro-euro-américaine (donc anti gouvernement fédéral US) et pro-israélienne (dans ce dernier cas, je souhaite réactiver l’alliance païens/juifs mise en place par l’empereur julien, mais là contre l’islam et les allogènes) !
 
En tout cas, aucun de ces ostrogoths ne s’est permis ni sur les Indésirables (je ne sais plus le nom de leur blog) ni sur le blog du Laid de me qualifier de J.
Et pourtant je suis sans doute le posteur le plus pro-J sur FDS !
 
@ Duchesse
Pierre Hillard c’est de la merde en barre.
Honnêtement.
Chauprade, c’est en revanche d’un bien meilleur niveau et en plus il est remigrationniste comme moi !
message 176, il dit, tout fier : "Et pourtant je suis sans doute le posteur le plus pro-J sur FDS ! "
Eurosozialist
Commentaire Nº235 - 24/4/2010 - 22:16
Evidemment, Marcelle.
Francois laisse autant de liberté d’expression que possible. La preuve ? La mienne. J’use souvent de vocables mal vues. Je tiens des propos plutôt radicaux. Et je suis rarement victime de censure. Parce que j’essaie d’être intelligent dans mon propos.
Dès que Francois ouvre un fil sur les J, la horde de provocateurs judéophobes s’abat sur FDS pour déverser des flots de haine incontinente. Logique que Francois nettoie et supprime les fils. Pas le choix. C’est la seule façon d’agir.
Perso, systématiquement, je nettoie tout judéophobe et je le bannis immédiatement.
 
Eurosozialist
Commentaire Nº355 - 25/4/2010 - 2:53
@ james
C’est digne du Stürmer… ces gens sont des malades. Leur maître à penseur, Julius S., le pornocrate maladif, qui même aux yeux des NS était considéré comme une véritable pour*riture, doit être très fier d’eux.
  
Ci-dessus, pour finir, un petit portrait d'Aymeric Chauprade. Ce qu'il est devenu depuis 2015 confirme bien que Thomas Ferrier a un excellent sens politique.

Quant au "pornocrate maladif" qu'aurait été Julius Streicher, il sagit évidemment d'une inversion accusatoire. Si tu avais un peu de curiosité intellectuelle, tu saurais que l'industrie de la pornographie est essentiellement le fait de tes amis israélites et non des "nazis".



Hervé Ryssen
 
 
 

mercredi 24 janvier 2018

RYSSEN 2018

Ma chaîne YouTube (9000 abonnés) a été censurée en novembre 2017, quelques jours avant ma page Facebook (8500 abonnés), qui a été supprimée d'autorité, là encore, alors que je n'y publiais plus rien depuis plusieurs semaines.
 
 

On s'est donc replié temporairement sur Twitter @HRyssen, sachant que notre premier compte Twitter a été le premier à être censuré en France. C'était au mois d’avril 2017.
 
Vous pouvez aussi nous suivre depuis le mois de novembre sur VK, le Facebook russe : https://vk.com/hryssen

Nous avons publié jusqu’ici dix livres (2005-2015) et huit documentaires (2016-2017), qui ont été visionnés entre 50 000 et 100 000 fois.

Voici quelques liens valides vers ces documentaires, remis en ligne par des sympathisants (nous ne gérons pas les commentaires de ces chaînes). Un grand merci à eux.
 

La Mafia juive - 47 minutes - décembre 2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

 

 

La Séfarade Connection (les grandes escroqueries) - 45 minutes - novembre 2017
 









 

 
 

Islam et Occident, le choc des civilisations - 46 minutes - juillet 2017
 











 
 

La théorie du complot. Antisémitisme et conspirationnisme - 50 minutes - juin 2017


Le judaïsme, unification mondiale, domination mondiale - 36 minutes - mai 2017
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 


 
 
sous-titrée en anglais
https://archive.org/details/JudaismWorldUnificationWorldDominationByHerveRyssen
 

 
Les juifs, le communisme et la révolution russe - 1h20 - février 2017
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
Les juifs, l’inceste et l’hystérie - 37 minutes - décembre 2016
 
 


 
Satan à Hollywood (la propagande antichrétienne au cinéma) - 2h11 - mars 2016
 
 
Le livre de 60 pages est indépendant du  DVD (et indispensable).
 
Le documentaire est disponible sur internet en anglais en trois parties. La version française est dispo en DVD, avec le livre.

   
 
 
 
 
 
 
 
 
Quelques vidéos sur l'actualité, toujours disponibles :
 
La Liberté d'expression en danger
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
Les mœurs bizarres des juifs

 
 
Etant donné la répression judiciaire et la censure qui ne cesse de se renforcer à tous les niveaux, on essaiera de mettre régulièrement ces liens à jour.
 
 
 
Nos livres sont tous disponibles sur ce lien : (seul le petit livre rouge “Comprendre le judaïsme, comprendre l’antisémitisme” est en rupture de stock).

 
Naturellement, les livres sont infiniment plus riches que les vidéos. De plus, il n’y a qu’un livre pour structurer son esprit. Aucun homme d'influence n’a acquis de culture ou obtenu ses diplômes en regardant des vidéos sur YouTube !
 
Malgré le fait que tous nos travaux soient référencés et étayés par des sources sûres, nous avons été condamné maintes et maintes fois depuis 2010 pour des propos anodins -- jamais pour nos livres.
 
Plusieurs procès en appel devraient se tenir en 2018, qui nous enverrons en prison pour au moins deux ans pleins, et sans doute davantage, du fait d'autres procès prévus. Nous avons épuisé tous les recours.
 
2018 sera donc sans doute l'année de la prison.
C'est la vie !
Si vous voulez nous aider, ou plutôt : faire progresser la cause de la vérité et de la justice, diffusez les livres autour de vous et parlez-en. A bientôt, mes amis. Hervé Ryssen.
 
 
 

vendredi 27 juillet 2012

Comprendre l’antisémitisme

Entretien avec Jérôme Bourbon, publié le 6 avril 2012

Hervé Ryssen est l’auteur de six livres sur le judaïsme, parus entre 2005 et 2010. Il vient d’en publier une petite synthèse intitulée Comprendre le judaïsme, comprendre l’antisémitisme.

Jérôme Bourbon : Hervé Ryssen bonjour. Rivarol vous suit depuis la publication de votre premier ouvrage sur le sujet, en septembre 2005. On a maintenant l’impression que vous achevez un grand cycle d’étude.
Hervé Ryssen : Eh oui ! Effectivement, on peut dire que mon étude du judaïsme est terminée. Objectivement, c’est le travail le plus important qui ait jamais été réalisé sur l’esprit juif, et je pense avoir dévoilé bien des aspects de ce “mystère” ambulant qu’est le judaïsme et qui étaient restés ignorés du public. Après la parution de l’Histoire de l’antisémitisme, en 2010, j’ai bien continué à me documenter de manière occasionnelle, mais je ne vois plus rien qui n’ait pas été abordé dans l’un ou l’autre de mes ouvrages. J’estime donc avoir fait un tour complet de la question.

JB : L’actualité, ces derniers temps, a pourtant été riche en événements impliquant des citoyens israéliens ou israélites. Ne pensez-vous pas qu’ils serait bon de “suivre” ce qu’il se passe de ce côté-ci, puisque, à part vous-même, personne n’ose mettre les “pieds dans le plat”, comme on dit.
HR : Il est vrai que les juifs et le judaïsme sont très souvent au centre de l’actualité. Ceci est dû aux positions confortables que nombre d’entre eux occupent dans les systèmes médiatiques des pays occidentaux, à un certain ethno-centrisme et à une hyper-émotivité qui les fait réagir à chaque fois qu’ils se sentent menacés, ou même simplement critiqués.
Parfois, aussi, c’est à leur corps défendant. Je pense à ces énormes escroqueries qui ont eu lieu en France et aux États-Unis ces quatre dernières années. J’ai fait paraître la Mafia juive en juin 2008, et j’ai l’impression que l’on pourrait déjà refaire un livre de 400 pages sur le sujet ! Il n’en demeure pas moins que ces informations n’apportent rien de nouveau à mon analyse de l’esprit juif. Mais il est vrai qu’après l’affaire Madoff, on se dit maintenant qu’en terme d’escroquerie financière, avec eux, on est plus proche de la vérité quand on suppose le pire !

JB : Vous avez résumé six livres en 144 petites pages de format poche. On imagine que vous avez été obligé de faire des choix…
HR : Naturellement, je n’ai pu placer dans cette synthèse tous ces dialogues, toutes ces anecdotes tirés des romans écrits par des intellectuels juifs et qui illustrent si bien le propos. Néanmoins, l’essentiel y est : on comprend très bien que le judaïsme est essentiellement un projet politique, et que cette inlassable propagande qui a envahi nos médias et qui encourage l’immigration et le métissage fait partie d’un plan d’ensemble en vue d’une unification mondiale.
Dans un deuxième temps, l’analyse de l’antisémitisme par tous ces “grands” intellectuels de plateaux de télé montre ce qu’il faut bien appeler une certaine fourberie, que l’on retrouve d’ailleurs à toutes les époques et par-delà les frontières. J’insiste beaucoup sur cette “inversion accusatoire”, qui est un concept essentiel pour comprendre l’esprit juif, et un procédé par lequel ces gens-là se retrouvent systématiquement innocents de ce que les “autres” peuvent les accuser.

JB : Ceux qui ont déjà tous vos livres apprendront-ils quelque chose ?
HR : Oui, il y a quelques citations que je j’ai découvertes récemment et qui ne figurent dans aucun de mes livres. La plus “frappante” est sans doute celle-ci : elle est tirée d’un livre d’Edmond Fleg, qui était un des principaux intellectuels juifs “français” avant la guerre. Comme bien des témoins célèbres de l’holocauste, il nous parle – je cite – de ces « femmes éventrées, les vieillards enterrés vifs, les enfants jetés nus dans les flammes » : ce sont là, presque mots pour mots les propos d’Elie Wiesel. Seulement Edmond Fleg, lui, publie ces lignes… en 1928, c’est-à-dire douze ans avant le début des hostilités ! Enfin… tout ceci n’étonnera pas nos vieux lecteurs, qui en connaissent maintenant un rayon sur le sujet. Cela dit, je ne m’étends pas sur la Deuxième Guerre mondiale, dont les interprétations officielles ne sont, finalement, qu’un détail de tout ce que l’on peut apprendre sur “l’ingéniosité” de l’esprit juif.


SOMMAIRE : I. L’identité juive. Parfaitement intégrés - Assimilation ou dissimulation ? - La solidarité juive - Une communauté fermée sur elle-même - La mission des juifs - Les droits de l’homme - Les juifs et l’humanité - L’Esperanto - II. La propagande cosmopolite - L’apologie du métissage et de la société plurielle - La culpabilisation des Blancs - Détruire les élites locales - L’antichristianisme - Les Noirs vont sauver l’humanité - Les races n’existent pas - Vous ne voyez rien ! - III. Le nouvel ordre mondial - La finance au service de la démocratie - Guerre à l’islam - Les guerres libératrices - IV. Les traumatismes de l’histoire - Le traumatisme de la shoah - Le monde entier est coupable - L’esprit de vengeance - Le communisme sous Lénine - Le communisme sous Staline - Mai 1968 - V. L’antisémitisme - Un phénomène inexplicable - La théorie du bouc émissaire - Nier les évidences- Inverser la réalité - Les bienfaits des juifs - La jalousie des antisémites - Toujours innocents - L’antisémitisme : une maladie - La folie des hommes - L’inversion accusatoire - La haine de l’humanité - VI. La mafia - Trafic mondial d’ecstasy : 100% kasher - Les grandes escroqueries
Le proxénétisme international - Le trafic d’organes - VII. La destruction de la famille traditionnelle
L’apologie de l’homosexualité - Travestis et transsexuels - Le féminisme - La destruction du patriarcat
VIII. Psychopathologie de “l’antisémitisme” - Violeurs et désaxés – Pédocriminalité - IX. La psychanalyse enfin expliquée - Le mythe du complexe d’Œdipe - X. La secte hystérique - Besoin d’amour - L’art juif - La prison juive - Les symptômes de folie - Le juif suicidaire.

Comprendre le judaïsme, comprendre l’antisémitisme. Format poche (10,5 x 15 cm). 144 pages, 8 € + 2 € de port. Chèque à l'ordre de LALIN, 14 rue Brossolette, 92300 Levallois (ce n'est qu'une boîte aux lettres). 10 exemplaires pour 50 € frais de port compris.

Les Espérances planétariennes (432 pages, 2005) - Psychanalyse du judaïsme (400 pages, 2006) - Le Fanatisme juif (400 pages, 2007) - La Mafia juive (400 pages, 2008) - Le Miroir du judaïsme (400 pages, 2009) - Histoire de l'antisémitisme (432 pages, 2010). 26 € pièces, avec deux euros de port, en tout, pour la France et l’étranger. Sur internet : http://herveryssen.over-blog.com/ Livraison en deux jours.